Archives par étiquette : espace temps; habiter

L’horizon vertical

 

 

 

 

 

 

Etre.

 

Et rien de plus.

Jusqu’à ce que se forme un puits au-dessous.

 

Ne pas être.

Et rien de plus.

Jusqu’à ce que se forme un puits au-dessus.

 

Ensuite,

entre ces deux puits,

le vent s’arrêtera un instant .

 

Roberto Juarroz  extrait de Douzième poésie verticale 

 
 

 
 

 
 

 

D’une fenêtre … le premier

 
 
P1060251
 
D’une fenêtre, le premier
 
 

IMG_3032
 
D’après l’installation  , To Breathe, de Kimsooja, centre Pompidou – Metz
 
 
 
 

C’était comme HABITER

le labyrinthe de buis
en lourde robe de rideau vert

presque VOIR AU TRAVERS

de quelques corps opaques
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Impermanence

 
 
 
IMG_1996
 
 
« La langue elle-même est un passage. Ce passage de la personne dans l’espace est donc aussi un passage dans le temps. Un passage continuel. Ce n’est pas un passage fixe, c’est un mouvement. Pour moi, pour chacun de nous, l’important, c’est d’être en mouvement. Toute identité est un mouvement. L’identité n’est jamais donnée au départ. On est né quelque part, il ne faut jamais oublier l’endroit où l’on est né, mais c’est le monde entier qui nous appartient, une fois qu’on a dit l’endroit où l’on est né […].
Et c’est pour cela que je dis que le passage, du moment qu’il est confirmé par notre choix intérieur, peut être aussi une richesse parce qu’on peut y renaître. »
 
Naïm Kattan
L’écrivain du passage